La croix,

La croix qui n’a plus besoin d’être portée,

Mais porte celui qui la voit, celui qui la vibre.

Ce n’est plus la croix lourde de bois, mais la croix translucide qui rend lucide,

Au delà de la transparence, au delà de la matière, au delà de l’ordre et du désordre, au delà des opposés, du jugement, des oppositions, au delà de l’égo et de la personnalité.

C’est la croix de l’Ordre Eternel qui relie et garde relié ce qui l’a toujours été d’éternité selon le Plan.

Cette croix ne barre pas la route mais ouvre les chemins du retour à la maison, du retour chez soi.

Cette croix ramène au centre et relie au Père en tant que Fils. Elle permet l’incarnation dans différents plans.

Si tout devient écrasant, revient au centre de la croix et Elle te portera, ranimera le Feu sacré.

Il est facile de s’écarter du centre et de se perdre dans un plan.

Revenir au centre, c’est véritablement revenir à l’Unité et à l’ici et maintenant en toute simplicité sans autre processus.

La croix céleste qui ouvre les portes dimensionnelles, centrée en Elle, Elle en nous, nous en Elle.

C’est la croix qui signe la fin de la personnalité et de l’égo qui joue à nous en éloigner, c’est sûr, c’est la croix du Christ qui enlève les attractions et les répulsions annihilant le jeu de la personnalité (personne alitée) et de l’égo qui croit savoir ce qui est mieux pour lui. Ainsi Elle participe à l’élaboration d’un monde nouveau, un monde accordé et prêt à jouer sa symphonie dans le chœur unifié. Ce n’est plus un symbole de mort mais de vie, Elle n’est pas statique mais en mouvement et en vibration.